fbpx

08 Juil 2021

l’épanouissement personnel et professionnel à la portée de tous

Depuis toujours, le travail est considéré comme une source fondamentale d’épanouissement et de réalisation. Aujourd’hui, il est également reconnu de plus en plus comme source de tourment. Comment faire en sorte de favoriser l’épanouissement personnel et professionnel des dirigeants et des collaborateurs ? Le bien-être au travail est un état d’esprit à construire en entreprise.

En agissant sur le stress au travail, sur l’esprit d’équipe et sur la motivation des collaborateurs, l’entreprise pourra facilement trouver le lien avec sa performance économique aussi. Au-delà du niveau de salaire, plus qu’une ambition d’évolution, les employés d’aujourd’hui réclament, voire exigent d’excellentes conditions de travail et des missions à forte Valeur Ajoutée.

Leur épanouissement personnel est au centre de leur recherche :Le bien-être au travail devient une condition fondamentale au moment de choisir leur poste – et d’y rester. Raison de plus, les changements internes d’organisation en système d’ «intra-entrepreneurs» est de plus en plus fréquents.

On demande aux acteurs de s’encadrer eux-mêmes, en les formant aux techniques de travail en équipe et en leur demandant d’adhérer aux objectifs de l’entreprise. Avant de nous lancer dans la présentation de bonnes pratiques qui ont fait leurs preuves en entreprises, posons-nous quelques questions :

  • C’est quoi le Bien-être au travail ?
  • Est-ce que les causes profondes du mal-être au travail sont abordées ?
  • Est-ce que la réflexion sur la mission, les valeurs et la culture de son organisation a bien été engagée ?
  • À quel degré nos pensées, nos attitudes, nos relations et nos comportements contribuent-ils à un environnement sain et de croissance ?
  • Que sommes-nous en train d’essayer de faire ? Quelles sont les valeurs essentielles ? Quels sont les degrés d’initiative que nous prenons ?
  • Où sommes-nous et où voulons-nous aller ?
  • Avons-nous pris conscience de nos forces et faiblesses ?
  • Comment réagissons-nous face aux difficultés, sommes-nous engagés ?
  • Rejetons-nous la faute systématiquement aux autres ? Pourquoi?
  • Avons-nous défini nos priorités qui nous aident à faire des choix judicieux, et à faire bon usage de notre temps et de notre énergie ?

L’auteur Robert J. McKain déclare : “Si nous n’atteignons pas la plupart de nos objectifs, c’est parce que nous passons notre temps à faire des choses secondaires”. Parcourons ensemble des pratiques qui peuvent transformer votre niveau de bien-être dans votre travail :

L’environnement physique ou matériel participe au bien-être, à la stimulation et à l’adhésion.

Pas besoin de grands moyens pour un aménagement des lieux : fauteuils de bureau ergonomiques, quelques plantes vertes, couleurs douces, éclairage, ventilation et propreté des lieux sont des éléments importants pour se sentir bien au travail, améliorer le moral, la productivité et le bien-être des collaborateurs Nous recommandons la participation des collaborateurs eux-mêmes à travers une démarche de partage et de collaboration. Chacun peut y amener du thé, des fruits… des détails certes, mais peuvent raviver la motivation des employés.

L’environnement relationnel et communicationnel , d’abord : Le pouvoir de la perspective commune et de la culture d’entreprise.

Je vous invite à réaliser cette expérience : en arrivant sur votre lieu de travail, interpellez 5 à 10 personnes que vous rencontrez en leur demandant : « Avez-vous une minute svp ? Je fais un sondage : Quelle est la mission de notre entreprise ? Quelle est sa vision ? Est-ce que les collaborateurs dégagent la perspective commune ? Est-ce que la passion est présente ?

Les plus grands liens entre les personnes résultent de leurs expériences communes, bonnes et mauvaises. Être ensemble peut transformer même des tâches désagréables en expériences positives, des situations conflictuelles en solutions innovantes et inspirantes.

Soyons intentionnels et engagés dans la démarche, ce n’est pas juste des mots qu’on pourrait mettre sur des affiches collées sur les murs. Action après action, l’environnement change, les comportements et les relations de travail évoluent vers un niveau supérieur.

A chaque position dans l’entreprise, en appliquant des principes de cocréation et de valorisation, nous créerons un environnement propice au bien être personnel et professionnel. « Ceux qui croient en nos capacités font plus que nous stimuler. Ils créent pour nous une atmosphère dans laquelle il devient plus facile de réussir.» – John H. Spalding.

Premièrement

Entamer un dialogue avec les collaborateurs afin de recueillir leurs retours sur les situations de travail problématiques et les sources de tensions et de stress. (Questionnaire anonyme pour les PME et grandes entreprises basée sur les facteurs de stress, il permet d’enquêter sur les facteurs participant au bien-être au travail. Il serait préférable de faire appel à un intervenant externe afin de faciliter la conduite et la discussion de groupes, même pour les entreprises à moins de 50 salariés).

Deuxièmement

Créer des solutions collectives avec l’ensemble des acteurs concernés. Partir sur un nouveau départ avec des solutions pratiques pour une meilleure ambiance de travail. La créativité, l’écoute active, le respect, la valorisation et le partage au sein de l’entreprise sont des prérequis souhaitables pour un climat productif et sain en entreprise et plus généralement dans notre vie quotidienne. Parmi les pratiques validées et créatrices de valeurs sur le plan professionnel et personnel, on peut noter:

  • La consultation et l’implication des salariés pour créer une culture de valorisation et d’engagement.
  • L’expression de la reconnaissance, notamment en moments de célébration.
  • La reconnaissance de la part de ses pairs ; un œil extérieur positif et bienveillant ne peut qu’être source de petits bonheurs.
  • Des teambuildings et des événements d’entreprise contribuant à souder les équipes, surtout quand ces équipes sont de divers départements.
  • Les bons rapports entre collègues : Plus l’ambiance est conviviale, le salarié est content de se rendre au travail, et a plus de sens à appartenir à son équipe.
  • Le bien-être passe également par une bonne entente entre les collègues. Donner du sens au travail
  • Les salariés ont besoin que leur travail ait un sens. Impliquer l’entreprise,

par exemple, dans une démarche de bénévolat dans les associations bienfaisantes peut susciter un engagement fort. Les Ressources Humaines de l’entreprise contribuent à une cause plus grande que les seuls intérêts de la société.

  • Des rencontres de créativité collective, des ateliers de formation et de coaching constituent des leviers de changement et de croissance bénéfiques pour tous.
  • La flexibilité dans la gestion : des pauses pour s’aérer, télétravail pour gérer des situations exceptionnelles ou pour réduire la contrainte des transports, déconnexion hors temps de travail si la nature de l’activité le permet…
  • Pour certaines entreprises : salle de sport, cantine, salles de repos…sont implantés.

Ouvrir un dialogue entre direction, managers et collaborateurs est une manière simple de désamorcer les frictions au quotidien avant que la situation ne s’aggrave. Être à l’origine d’initiatives de valorisation des compétences, de communication efficace.

Donner du sens ou encore améliorer son attitude et son leadership sont des composantes de croissance et de productivité. Le bien-être au travail n’est donc pas à prendre à la légère et peut être amélioré facilement avec peu de moyen, mais surtout en formant l’ensemble des collaborateurs sur ces sujets, car c’est l’affaire de TOUS.

Un défi bien spécial pour les dirigeants, le devoir est double : non seulement il est important d’être épanoui soi-même et sourire, mais le plus important est de contribuer au bonheur de ses collaborateurs. Écoute attentive, renforcement du climat de respect et de confiance, flexibilité, ouverture au télétravail, formation, suivi… autant de leviers à actionner pour rendre son personnel heureux et motivé…

Connaitre ses aspirations profondes en termes de qualité de vie personnelle et professionnelle, agir en tant qu’activateur de changement positif est possible pour chacun de nous. Allez-vous passer à l’étape supérieure en choisissant, décidant et en vous engageant à mettre en place un environnement de bien-être et d’accomplissement dans votre entreprise ou organisation de façon générale?

« Lorsqu’on leur a demandé quelle était la caractéristique la plus nécessaire pour les dirigeants, la plupart des directeurs généraux de grandes entreprises ont répondu :« La capacité à travailler avec les personnes »

John C Maxwell.

 

Mme. Safinez Yahouni

Coach & Formatrice SYD Accompagnement
Membre de la John Maxwell Team.

Article du magazine « AIGLE »9ème édition