fbpx

13 Jan 2021

L’Analyse Transactionnelle: Devons nous prouver sa puissance en Communication, Thérapie et Développement Personnel ?

Au fil du temps :

M’exprimer au sujet de l’Analyse Transactionnelle et expliquer pourquoi depuis les années 70 – 80 je suis toujours restée très respectueuse face à cette théorie est un exercice que je fais bien volontiers. Depuis Eric Berne, son créateur, celle-ci a confirmé au fil du temps sa puissance. Initialement créée pour aider les personnes au niveau thérapeutique aujourd’hui elle est reconnue dans de nombreux domaines d’application (la thérapie bien sûr, mais également l’Education dans le sens large du terme, le Conseil individuel ou collectif et de nombreux domaines de l’Organisation). Si l’AT est toujours bien ‘vivante’ aujourd’hui, c’est la confirmation de la force de ce modèle.

Accessible à tous :

Dans l’idée de donner accès aux personnes à la compréhension de ce qui les concerne Berne a créé une théorie avec des concepts qui utilisent des mots simples ; ainsi, ce choix permet à chacun, quel que soit son background, d’être immédiatement impliqué dans l’action de résolution de ses propres difficultés. Je vérifie ainsi chaque jour la force de ce choix et j’aime entendre des personnes s’approprier les concepts et participer activement à la compréhension et à l’action.

Je me souviens d’un homme analphabète, issu d’un pays ‘lointain’, qui participait activement à la résolution des difficultés vécues dans son équipe et faisait l’admiration de chacun face à son habileté à manier les concepts. Sa tradition orale et son ouverture nous a tous montré que l’AT est aussi là « pour tous ».

Une acceptation inconditionnelle :

Une autre valeur pour laquelle je me sens proche est celle du non jugement porté sur les personnes ; il s’agit plus de comprendre ce que la personne ou le groupe a FAIT et chercher ensemble des options concrètes pour FAIRE autrement que de se centrer sur ce qu’EST la personne.

Deux Chefs de Service étaient arrivés à une telle situation de blocage que la colère de chacun ne leur permettaient plus de collaborer. Prendre le temps de comprendre la situation avec des concepts, écouter ensuite le point de vue de chacun, se mettre d’accord sur une manière de s’expliquer pendant la séance de coaching, sans aucune attaque personnelle, je trouve ici l’expérience de ce que Berne disait « le client est tout à fait capable de comprendre lui-même ses problèmes et de trouver lui-même la manière de les résoudre… à nous de lui offrir des concepts pour l’aider sur ce chemin ».

Pour plus d’informations : https://bit.ly/3g98Qrq

Un chemin vers l’autonomie :

L’AT adhère au courant humaniste selon lequel toute personne a une valeur positive en tant qu’être humain et dispose d’une capacité à faire des choix et à les assumer. En tant que professionnels nous sommes sollicités par nos clients pour les aider à obtenir l’équilibre dont ils ont besoin tant au niveau professionnel que personnel. Cet équilibre ils peuvent l’obtenir si nous les aidons à développer leur conscience pour analyser et à faire ses propres choix sans aucune dépendance vis-à-vis du professionnel qui les aide. Le concept de Contrat sera au centre du travail : chacun s’engage sur le travail à réaliser pour atteindre les objectifs visés.

Pour chaque client qui vient demander de l’aide nous commençons toujours par l’accord sur notre Contrat « ce que chacun va faire pour réussir » – puis l’AT va aider le client à développer son niveau de conscience et à élargir son choix d’options. Le professionnel étant là pour éviter toute dépendance avec lui mais plutôt de le guider vers ses propres choix pour continuer sa route.

La dimension organisationnelle:

Resituer l’humain dans son environnement est une donnée qui m’est très chère, l’environnement ici pouvant dire ‘le milieu dans lequel la personne travaille’. Ainsi nous pouvons trouver en AT de nombreux concepts au service des professionnels qui travaillent ‘pour’ ou ‘dans’ les organisations. Des repères nombreux qui apportent ainsi de quoi trouver l’équilibre entre l’humain et ses besoins tout en même temps protégeant la raison d’existence d’une organisation « atteindre ses objectifs ».

Une transmission exigeante :

Ma passion pour l’AT, basée sur ses valeurs humanistes, sa puissance de diagnostic et ses options variées d’interventions m’a encouragé à devenir moi-même enseignante et superviseur des professionnels. Depuis de nombreuses années j’aide ainsi ceux qui veulent utiliser l’AT dans leur travail, des managers, des conseillers, coachs et formateurs ou professionnels concernés par le développement professionnel et/ou personnel.

Et en me référant aux exigences de Berne et à mes propres formateurs et superviseurs : « donner le meilleur pour aider nos clients », je me suis passionnée pour la transmission et l’accompagnement. J’ai choisi de présenter tous les examens européens[1] pour atteindre l’habilitation officielle de l’Association Européenne d’AT (EATAnews.org), je suis maintenant TSTA[2], ce qui permet à toute personne en formation avec moi d’obtenir la validation de ses heures de formation/supervision pour à terme être elle-même CTA. Je participe ainsi à soutenir et valoriser l’exigence face au niveau d’intégration de l’AT si nous voulons travailler avec cette théorie …

Je porte en moi toutes mes expériences autour de l’AT depuis le démarrage et elles me servent de socle pour mes interventions d’aujourd’hui ; j’ai expérimenté dès le début l’acceptation inconditionnelle de chacun, l’atmosphère permettant le développement, l’autonomie et le multiculturel de mes formateurs et de mes stagiaires. J’aime l’ouverture aux autres cultures et aux environnements professionnels variés. J’ai eu la chance, hors de France, d’être amenée à former et superviser dans de nombreux pays (Belgique, Liban, Turquie, Maroc…). Lors de ma rencontre avec Horizon RH, j’ai immédiatement ressenti la proximité avec l’équipe au niveau des valeurs partagées : un grand professionnalisme, une exigence dans le travail et une place très respectueuse de l’humain. Dans tous les séminaires 101[3] il a été passionnant pour moi de sentir une ambiance chaleureuse et professionnelle tout à la fois ainsi qu’une soif d’apprendre stimulante pour tous. Nous avons construit la suite du 101, je suis très honorée d’être impliquée à soutenir cette formation sur le long terme et d’accompagner les professionnels qui le souhaitent d’aller jusqu’au CTA (voir plus si c’est leur choix).

Pour plus d’informations : https://bit.ly/3g98Qrq

[1] CTA : Certified Transactional Analyst with specialization in Counselling and Organisation
[2] TSTA : Teaching and Supervising Transactional Analyst
[3] « 101 » : Séminaire d’ouverture à la formation d’AT donnant lieu à un Certificat officiel de l’EATA – porte d’entrée pour poursuivre sa formation en vue d’une certification de CTA.

Mme. Christine CHEVALIER TSTA O/C

Consultante, Coach et formatrice depuis 30 ans

shares